Accueil / A la Une / Entre terre et mer

Entre terre et mer

Vejer de la frontera se dit être l’un des plus beaux villages blancs d’Andalousie. Après quelques kilomètres de route sinueuse pour arriver au sommet de cette colline rocheuse, cela se confirme. Tout y est pour se sentir bien : vue magnifique, ruelles étroites, maisons blanches, ambiance décontractée et accueil des habitants.

Nous sommes accueillis par Maria qui nous mène jusqu’à notre petit mais confortable appartement, qui se trouve dans un patio partagé par 3 ou 4 logements. Elle habite juste en face avec son mari et s’occupe de sa petite fille de 3 mois. Même si nous ne parlons que quelques mots d’espagnols, la gentillesse de cette dame est palpable. En plein cœur du village, il nous suffit de sortir de la maison pour parcourir le labyrinthe de ruelles qui nous mène aux remparts, au château, à la Plaza de España et à l’église. En effet, malgré mon sens aigu pour l’orientation, difficile de se repérer dans ce village…. Aller faire une course à 30 mètres de la maison peut parfois prendre une heure !!!

A 15 minutes de voiture, la mer ! Cela faisait longtemps qu’on ne s’était pas baigné dans une eau de l’océan atlantique aussi bonne. Alors que Castille goute à la saveur des grains de sable, Axel et Olivia plongent de bon cœur dans les vagues. Ambiance familiale, El Palmar est idéale pour les enfants qui peuvent patauger dans les petites piscines qui se forment lorsque la mer se retire. Coup de cœur pour Las Dunas, bar de los Canos de Meca invitant à la détente dans le grand jardin vert.

Et quand les moments à deux nous manquent, rien de tel que d’inscrire les enfants à un atelier de fabrication d’objets en cuir au NMAC, musée d’art contemporain en plein air pour aller se balader dans la forêt de pin et découvrir les œuvres qui nous laissent plus ou moins interrogatifs sur la définition de l’art moderne… Moment en amoureux toutefois limité à un petit koala caché dans notre dos… On fait la rencontre d’un couple franco espagnol habitant en Afrique du Sud pendant que nos enfants respectifs font une partie de cache cache dans les anciens bâtiments militaires.

Petit kif de la semaine : manger des figues fraîchement cueillies dans les arbres du domaine José Sanchez au milieu des plantations d’oliviers et de vigne cultivés de manière écologique. Mais les enfants préféreront manger des glaces artisanales au village !

Un commentaire

  1. ODAS de quart de tour

    Très beau musée d’art moderne ! je me pose encore la question « Pourquoi ??? »

Laisser un commentaire