Accueil / A la Une / Una caña, una tapa, bienvenida a Granada !

Una caña, una tapa, bienvenida a Granada !

Dernière étape de notre tour d’Andalousie avec 4 jours au cœur de Grenade dans le quartier juif Realjo. Les influences de cette ville sont multiples : espagnoles, juives, marocaines, gitanes … et elle nous dévoile ses facettes généreuses.

Tout d’abord, culinaire…

Notre voyage a commencé avec des tapas et se terminera avec… des tapas ! Ici, la coutume veut que chaque caña (pression de 250 ml à 2 euros) soit accompagnée d’une tapa offerte. Nous nous mettons alors au rythme espagnol en descendant de l’appartement pour aller manger vers 13h. Retour vers 15h pour faire la sieste. 18h : Goûter autour d’un chocolat avec churros avant de se balader dans l’Albaicin, ancien quartier musulman, pour flâner au hasard des rues pavées. L’ambiance est dépaysante avec ses ruelles escarpées aux faux airs de souk marocain et ses teterias (salons de thé). Ici, on peut faire le plein de lampes colorées marocaines made in China, de babouches, ou encore d’objets en cuir mais on préférera choisir un moment de détente autour d’un thé à la menthe pour écrire les fameuses cartes postales.

Mais aussi, populaire…

Avec ses placettes et ses collines, on tombe sous le charme de Grenade, notamment à l’heure du coucher de soleil avec la vue splendide sur la ville et sur les montagnes environnantes. Castille en profite alors pour parfaire ses premiers pas.

Et enfin, culturelle….

L’Alhambra est le monument central à l’architecture islamique de Grenade. Avec 6600 visiteurs par jour, c’est un lieu hyper touristique mais à la visite des palais Nasrides, on comprend pourquoi tant de monde s’y rend. Les murs sculptés tels de la dentelle, les carreaux de ciment colorés font la beauté de cette ancienne fortification.

Un commentaire

  1. Castille a fait ses premiers pas. .. top
    Hâte de voir ça début septembre

Laisser un commentaire